34 harraga interceptés au large d’Oran

54

Les unités du groupement territorial des garde-côtes ont mis en échec, mercredi au large d’Oran, une tentative d’émigration clandestine de 34 harraga, dans deux opérations distinctes, a révélé la cellule de communication de ce corps de sécurité, rapporte l’agence de presse officielle APS.
Le premier groupe, formé de 15 personnes dont deux femmes et un bébé de 4 mois, a tenté de rejoindre les rives espagnoles à bord d’une embarcation pneumatique, avant d’être intercepté à 2h45 à 8 miles au nord de Cap Aiguille, dans la daïra d’Oran, a expliqué la même source. Le second groupe, constitué de 19 personnes dont trois de nationalité étrangère, a pris le départ à bord d’une embarcation pneumatique avant d’être intercepté à 8h à 5 miles au nord de Cap Falcon (Aïn El-Turck).
Ces 34 candidats à l’émigration clandestine ont été remis, après les procédures d’usage, aux services de la Gendarmerie nationale pour être présentés à la justice.