Abdelkader Messahel : « C’est le président Bouteflika qui dirige le pays »

262

Dans un entretien accordé à la chaîne française France 24, le Chef de la diplomatie algérienne, Abdelkader Messahel, n’a pas mâché ses mots en indiquant que ; c’est le président Bouteflika qui dirige l’Algérie, mettant fin aux gesticulations de médias français, hostiles à l’homme d’Etat, connu pour ses positions qui n’arrangent pas l’ancien colonisateur

« Le président Bouteflika assure normalement ses activités, il reçoit régulièrement, les hôtes de l’Algérie, il suit de près tous les dossiers, tous les dossiers » martèle Abdelkader Messahel.
A une question somme toute malintentionnée d’un journaliste français «  qui décide en Algérie ? », Messahel répond sechement «  C’est le président Bouteflika qui décide, je suis bien placé pour vous le dire, je suis en contact avec lui, je reçois ses instructions. Quant à son frère, c’est un conseiller comme les autres ». S’agissant d’une éventuelle candidature à Un cinquième mandat, le chef de la diplomatie algérienne fera savoir que la décision revient au président lui-même, estimant au passage que personne ne se substituera au peuple algérien.

Dans ce cadre, il faut bien mentionner, les agissements complaisants et irresponsables de l’ambassadeur de France à Alger, Xavier Driencourt et ses déclarations inopportunes au sujet des responsables algériens au moment où Abdelkader Messahel arrive à Paris. Les déclarations de l’ancien responsable français de la DGSE, ne sont nullement innocentes, à l’instar de celle du romancier du Makhzen Tahar Ben Jelloun.

D’ailleurs au sujet du Sahara Occidental, Abdelkader Messahel réitéra la position constante de l’Algérie, soutenant le principe du droit d’autodétermination du peuple sahraoui, conformément aux résolutions onusiennes. Au sujet des dernières déclarations du monarque marocain menaçant de reprendre la guerre, Messahel dira » que chacun assume ce qu’il dit ».

M.Mehdi