Abdelmadjid Tebboune: Le Hirak a libéré l’Algérie

456

Le candidat à la présidentielle du 12 décembre prochain, Abdelmadjid Tebboune a révélé ce mardi soir sur les ondes de la chaîne Al Hadath; que le Hirak a libéré l’Algérie de la Bande et du complot visant le démantèlement des institutions de l’Etat. Selon Abdelmadjid Tebboune, le Hirak pacifique du peuple algérien, accompagné par l’ANP a déjoué le complot des aventuriers de la bande à mettre l’Algérie à feu et à sang. Pour Abdelmadjid Tebboune, le Hirak a réalisé 90% de ses revendications qui seront couronnées par le verdict populaire de l’urne le 12 décembre prochain. Au sujet de la poursuite du Hirak, il dira que le nombre des manifestants a diminué et le peuple aura l’occasion d’imposer sa souveraineté le 12 décembre prochain.
Selon Tebboune, les vertus du Hirak l’ont incité à se présenter pour la prochaine joute présidentielle, en vue de parachever les actions entamées durant son passage comme Premier Ministre, empêchées par la Bande qui a pillé les richesses du peuple algérien. Interrogé sur sa proximité avec le Chef d’état-major de l’ANP, Ahmed Gaid Salah, le candidat à la présidentielle s’interrogera si « allumer une cigarette à quelqu’un est un soutien politique ». Pour Tebboune, cette photo a été prise à l’occasion de la double finale de la coupe d’Algérie, militaire et civile au stade du 5 juillet, dont l’auteur est connu. Questionné sur la mise en détention de Karim Tabou, Fodil Boumala, Samir Belarbi et Lakhdar Bouragaa, il dira que compte tenu de sa culture politique, il refuse de commenter les décisions de justice. Interrogé sur la réouverture du dossier Khalifa, et autres, il dira que la justice libérée grâce au Hirak, a déjà annoncé la réouverture des dossiers Khalifa, Sonatrach et autoroute Est-Ouest.
En conclusion, Abdelmadjid Tebboune s’engage en cas de victoire le 12 décembre prochain,à accorder la priorité aux jeunes diplômés des universités algériennes, dont le nombre est de 200000 nouveaux diplômés chaque année. Il ajoutera que ces jeunes auront l’opportunité d’accès aux plus hauts postes de responsabilités, dans le sillage de la moralisation de la vie publique et la séparation du pouvoir d’argent avec celui du politique