Agression contre la Syrie : Les gendarmes et les violeurs de la Charte de l’ONU

363

Au moment où les membres  de la commission de l’Organisation pour l’Interdiction des Armes Chimiques OIAC, dépêchés  par le Conseil de Sécurité, atterrissent à Damas, pour enquêter sur des prétendues attaques chimiques à Douma, les américains, français et britanniques lancent une agression contre le Syrie sans quitus du Conseil de Sécurité, démontrant par voie de conséquence, qu’ils sont les bourreaux, les juges , les enquêteurs et les donneurs de leçons en matière du respect du droit international et du droit humain.
La mise en scène ubuesque et théâtrale des attaques chimiques, par les casques blancs, destinée à sauver les terroristes de leur cuisante déconfiture, demeure une honte, une grande insulte et affront à ce qui est appelé monde civilisé.
Et là, il faut bien mentionner le rôle honteux et sans scrupules des médias de la désinformation et la FakeNews, colportant les mensonges en Syrie.
Ce matin, ces médias  se sont mis en évidence pour colporter d’autres mensonges, rapidement mis à nu par la sortie du peuple syrien à la place des Omeyyades à Damas, et les images du président syrien Bashar Al Assad, rentrant dans son bureau, démentant par voie de conséquence les ragouts, faisant état de la fuite des dirigeants syriens