Ahmed Dane, vice-président d’El Binaa : l’initiative « l’Algérie pour tous » vise la stabilité du pays

223

Le Vice-président du mouvement El Binaa, a réuni ce samedi matin les militants du parti des wilayas de l’Ouest à Oran, lors d’une rencontre régionale ,pour discuter sur l’importance de l’initiative lancée par le mouvement appelée » l’Algérie pour tous » destinée à promouvoir la stabilité du pays et la cohésion de la société.
AlgérieTouteHeure a saisi cette opportunité pour lui poser quelques questions liées à cette initiative et les derniers développements sur la scène nationale.
AlgérieTouteHeure : Votre mouvement vient de lancer l’initiative » Algérie pour tous » cette initiative, vient-t-elle pour concurrencer les initiatives du FLN pour créer un Front Populaire pour soutenir le Président de la république pour un 5ème mandat, et du MSP favorable à un consensus national, ou les compléter ?
Ahmed Dane : Tout d’abord, notre initiative » L’Algérie pour tous » a été lancée avant les initiatives du FLN et le MSP. Elle ne vise nullement la présidentielle de 2019, mais un objectif d’instauration de la stabilité du pays autour d’une plateforme adoptée par la classe politique pour faire face à la crise socioéconomique, que devra affronter le pays dans le sillage de l’épuisement des réserves de change, et la diminution des réserves des hydrocarbures du pays, principales ressources.
Dans le même cadre, notre mouvement demeure attaché au dialogue avec la composante de la classe politique nationale, pour mieux cerner les préoccupations des citoyens d’où le but de notre initiative.
AlgérietouteHeure : Les derniers développements de la scène politique nationale ont été marqués par l’imminente démission du président de l’APN, et des informations sur une éventuelle dissolution de la Chambre basse du Parlement par le Président de la République ?
Ahmed Dane : La dissolution de l’APN signifie clairement le recours à une période de transition que le mouvement rejette. La crise que connaît l’APN aujourd’hui est le résultat de la fraude et l’absence de vision, ce qui a laissé place à la surenchère politicienne et a affaibli l’une des institutions de l’Etat.
AlgérieTouteHeure : la planche à billets a été critiquée par votre mouvement, quel est votre avis une année après le recours à cette solution ?
Ahmed Dane/ Le recours à la planche à billets est une solution facile qui résoudra rien. Il était préférable et judicieux de préconiser des solutions pérennes qui consistent à booster les investissements, libérer les initiatives, développer l’agriculture et les services, en profitant de la position géostratégique de l’Algérie
M.Mehdi