Ali Benflis courtise le sponsoring de Rabrab

199

Les dernières déclarations d’Ali Benflis, président du parti Talai el Houryet, au sujet des déboires du patron de Cevital, issad Rabrab, ne sont nullement liée à une question de défense « d’injustice », mais bel et bien d’un besoin de sponsor susceptible de financer la campagne électorale de la présidentielle de 2019, du malheureux candidat de 2004 et 2014. L’usage de cette affaire, est en réalité un fonds de commerce politicien, et d’une obsession politique d’Ali Benflis, sévèrement critiqué et fustigé par le même Rabrab en 2001 ; lors des évènements de la Kabylie, lorsque l’ancien SG du FLN était chef du gouvernement. Pour rappel, Ali Benflis n’est pas à sa première expérience en matière de prospection de sponsors, puisqu’il avait déjà sollicité dans le passé Abdelmoumen Khalifa, avant sa chute et la chute de son empire ubuesque.