Après Gaid Salah: Une campagne de dénigrement marocaine, contre le Général Chengriha

1409

La main du Makhzen, dans la manipulation de certains réseaux sociaux, blogs et activistes, dans le but de pousser au pourrissement en Algérie, via une confrontation entre des manifestants et services de sécurité, n’est plus à présenter.
D’ailleurs, la DGED ( services marocains) s’activent depuis le début du Hirak, le vendredi 22 février; à imposer la vision et l’approche des réseaux sociaux ; inféodés à la stratégie du Makhzen, en vue de détruite les institutions de l’Etat algérien, en premier lieu l’ANP , pour matérialiser sa politique expansionniste du palais Royal, dans le rôle demeure le service aux puissances néocolonialistes. Après avoir focalisé, sur le Chef d’état-major de l’ANP, à l’instar des médias français et sionistes, les médias marocains sous tutelle du Makhzen et son patron Yassine Mansouri, tentent bien que mal de salir l’image du Général-major Saïd Chengriha, chef des forces terrestres, via ses réseaux sociaux et sites présentés comme algériens. Le qualifiant du théoricien de l’ANP, les sites marocains appellent leurs larbins, infiltrant les manifestants des vendredis et les étudiants qui manifestent les mardis à focaliser sur Saïd Chengriha.
Le Makhzen, ne porte pas dans son cœur, l’homme à l’instar des millions d’algériens qui s’oppose à l’occupation des territoires du Sahara Occidental, pour la simple raison qu’il était le Chef de la 3 Région Militaire et qui s’exprimé dans le passé pour un soutien indéfectible de l’Algérie, au recouvrement de l’indépendance du peuple sahraoui.