Après la BBC : France Football confirme la corruption dans le football algérien

220

Après le média britannique la BBC, c’est autour du média français spécialisé France Football de se pencher sur le phénomène de la corruption dans le football algérien.
Se basant sur l’enquête de la BBC, France Football révèle qu’un match gagné à l’extérieur pour le compte de la Ligue 1 professionnelle Mobilis, couterait plus que 58000 euros, un match nul plus de 14000 euros, alors qu’un penalty sifflé en faveur de l’équipe visiteuse oscille entre 7 et 14000 euros. France Football s’est penché aussi sur la Ligue 2 professionnelle, révélant que les transactions de vente des matches débutent dès la phase aller, où une victoire à hors des bases coute entre 6 et 7000 euros, alors que pour la phase retour le gain du match est taxé autour de 29000 euros et le point du match nul à 7000 euros. Les penaltys sont tarifés lors de la phase aller à 3700 euros et 7000 euros pour le retour. Le magazine français révèle encore que les données de corruption sont aujourd’hui entre les mains des responsables de la FIFA, et risquent de ternir l’image de tout un pays dont le sport Roi est gangrené par la violence qui avait pris des proportions alarmantes menaçant la cohésion du tissu social du pays.
Les réactions du ministre de la Jeunesse et des Sports Mohamed Hattab et de Kheireddine Zetchi, président de la FAF, au sujet des révélations de la BBC, sur le phénomène de la corruption, ne sont plus convaincante dans la mesure où les responsables de clubs se sont accusés mutuellement de ventes et d’achats de rencontres, devant les caméras des chaînes de télévision sans que les autorités judiciaires ne réagissent. Les pouvoirs publics sont de plus en plus appelé à prendre les mesures nécessaires pour garantir la transparence et le déroulement des rencontres dans le fair Play et la sportivité loin des mains des prédateurs et corrompus qui ont durant de longues années pris en otage le sport le plus prisé des algériens