Après les migrants ; les ahmadis : Le fonds de commerce américain pour ternir l’image de l’Algérie

126

Au moment où le président américain Donald Trump s’attaque ouvertement à l’Islam et à toute la communauté internationale, le Congrès américain à forte domination conservatrice ; inféodée aux lobbys sionistes, tente de prendre le relais de l’ONG américaine Human Rights Watch HRW ; en prenant la défense de la secte des ahmadies ; étrangère à la culture algérienne à l’instar des wahabites promoteurs idéologiques du takferisme et terrorisme. Le Congrès américain tentera bien que mal de ce registre de commerce politique pour faire des pressions sur l’Algérie et ternir son image ; notamment en matière de respect des droits de l’homme et des libertés religieuses. Les comptes rendus « réchauffés » de HRW, sont bel et bien défendus par le sioniste américain Eric Goldstein ; directeur adjoint de la MENA de HRW ; qui aspire à détourner l’opinion publique internationale des crimes de l’entité sioniste en Palestine Occupée et qui n’a pas encore digéré la position pionnière et récente de l’Algérie ; première à introduire une condamnation des crimes sionistes à l’égard des civils palestiniens ; devant l’assemblée générale des Nations Unies et du Conseil des droits de l’homme de l’instance onusienne établie à Genève.