AXA finance la colonisation sioniste de la Palestine

113

أكسا AXAتمول بنوك واستثمارات لقتل الفلسطينين

Publiée par Aljazairalyoum.com sur Vendredi 30 novembre 2018

Le géant français de l’assurance est en effet accusé d’être complice de violations du Droit International en finançant Elbit Systems, fleuron sioniste de l’industrie de l’armement, sordidement célèbre pour avoir fourni des armes qui ont déjà blessé et tué des centaines de civils palestiniens, la plupart étant des enfants.

Et ce n’est pas tout, un nouveau rapport révèle qu’AXA est également actionnaire de cinq grandes banques israéliennes qui toutes financent l’expansion coloniale illégale israélienne et son violent régime d’occupation militaire.

Le métier d’un assureur est pourtant de protéger les familles, leur domicile et leur biens des risques de la vie : pas de les mettre en péril. Mais AXA met en danger les familles palestiniennes à la fois en finançant les armes utilisées contre eux et mais aussi en soutenant l’infrastructure militaire d’une occupation violente et meurtrière.

Ces scandaleuses révélations mettent AXA dans l’embarras, pourtant fier de son engagement en matière d’investissement responsable et qui a déjà rompu des liens avec des fabricants d’armes. Poussons le géant de l’assurance à faire de même avec Elbit Systems et les cinq banques impliquées dans la colonisation.

Nous savons que la mobilisation porte ses fruits : la campagne pacifique du mouvement mondial BDS a déjà réussi à faire plier des multinationales, notamment deux françaises, pour les mêmes raisons : Véolia et Orange. Sans oublier la nouvelle victoire contre Airbnb ! Au tour donc d’Axa de suivre l’exemple !

Elbit Systems fournit des armes, notamment des armes chimiques comme le phosphore blanc, qui ont servi à l’offensive meurtrière contre les populations civiles de Gaza en 2009 et 2014. Un usage totalement réprimé par le Droit International.

Cette entreprise a également participé à la construction du « mur de sécurité » — que la Cour Internationale de Justice a jugé illégale en 2004 — et continue d’apporter une assistance électronique au régime d’occupation militaire dans les Territoires Palestiniens Occupés.

Les institutions financières françaises et les assureurs ne peuvent ignorer l’illégalité des colonies israéliennes et les souffrances quotidiennes qu’elles engendrent. Expropriations arbitraires, familles séparées, emprisonnements d’enfants, checkpoints humiliants à n’en plus finir, sont les expériences déshumanisantes des palestiniens qui vivent sous un régime d’apartheid.

Exigeons des instances dirigeantes d’AXA qu’elles se soumettent à leur propre charte éthique !

Selon la Fédération Internationale des Droits de l’Homme (FIDH), « les grands groupes financiers français, dont AXA, sont directement ou indirectement impliqués dans le projet colonial en Palestine ». Les banques et les assureurs recherchent le profit à tout prix, y compris en se livrant à des activités illégales. Faisons en sorte qu’ils y mettent fin.

Tirer des bénéfices de la souffrance des palestiniens est inqualifiable. Au cours de notre campagne contre Airbnb, vous avez été plus de 151 000 membres à exprimer votre indignation et réclamer à l’entreprise qu’elle cesse de faire du profit sur la colonisation — et nous avons gagné ! Le vent est en train de tourner. L’ONU a aussi commencé à prendre des mesures contre ces entreprises hors-la-loi.