Boubekeur Sellami : le taux de recouvrement des impôts ne dépasse pas les 9%

495

«Le taux de recouvrement des impôts avancé par les autorités est gonflé », affirme, ce lundi, Boubekeur Sellami, le président de l’Association nationale des conseiller fiscaux Algériens.

S’exprimant lors dans l’émission L’Invité de la rédaction, M. Sellami estime que ce taux ne dépasse pas les 9%. En plus, relève-t-il, des nombreuses catégories échappant à l’impôt et dont les redevances représentent le double du budget de l’Etat, l’informel constitue, selon lui, une échappatoire au payements de celui-ci.

Procédant d’une façon dialectique, l’expert explique que l’informel qui constitue une force, aujourd’hui, résiste à toute démarche d’intégration parce que, souligne-t-il, il est encouragé par « l’inégalité fiscale ».

Pour l’intervenant, « L’inégalité devant l’impôt est la cause essentielle de l’immigration vers l’informel, lequel constitue 50% du tissu économique».

Lire Aussi