Candidature maghrébine au mondial 2030 : Le Maroc renie sa géographie et lorgne vers l’Europe

214

Ça nous rappelle ; le temps où le feu Roi du Maroc Hassan II tentait vainement de rejoindre l’union Européenne après que son pays fut éjecté de l’Organisation de l’Union Africaine OUA, devenue aujourd’hui Union africaine UA, mais sans succès car les européens n’accepteront jamais un pays musulman ; comme c’est le cas de la Turquie membre fondateur de l’OTAN. Echouant à maintes reprises dans sa démarche d’organiser le mondial, après six tentatives et jouant en solo, le Maroc n’a pas dérogé à sa règle de renier sa géographie ; il tente aujourd’hui de rejoindre le Portugal et l’Espagne en vue d’avoir plus de chance d’organiser le Mondial 2030 ; rejetant les appels de ses pays voisins de présenter une candidature commune, un vœu exprimé par les officiels algériens, tunisiens, le SG de l’UMA et même des peuples marocain, algérien et tunisien. La volte-face et la mauvaise foi des officiels marocains est d’ailleurs manifeste ; et prouve que les discours des autorités de ce pays ; n’ont jamais pris la destination de l’unité maghrébine tant souhaitée, née de la Conférence de Tanger, sachant que les sportifs et gouvernements algériens et tunisiens ont soutenu la candidature du Maroc pour abriter le Mondial 2026 ; suscitant la colère des gouvernements américain, mexicain et canadien.