Ces larbins qui complotent contre le Hirak et l’ANP, à partir de Paris

792

Ces larbins qui complotent contre le Hirak et l’ANP, à partir de Paris
La campagne de lutte contre la corruption, et la mise en détention des parrains de la bande El Isaba, menée par la justice algérienne, accompagnée par l’ANP, conformément aux revendications populaires du Hirak, ne semble nullement être du goût des larbins de l’ancien colon, mentor par excellence de l’Etat profond et El Isaba, et qui ont pris en otage le peuple algérien en otage, après la mort du feu président Houari Boumediene et l’intronisation des caporaux de l’ancien colon.
Ainsi, les pique-assiettes de l’ancien colon, composé d’individus à la solde de certaines chancelleries et de salonards, se sont réunis dernièrement à Paris, pour concocter un plan de dénigrement de l’ANP. Principale cible de cette campagne le Chef de l’état-major de l’ANP, qui refuse d’être une girouette de la France et de trahir le serment des martyrs et les valeurs de novembre. Par ailleurs, il faut noter qu’à la deuxième semaine du Hirak, l’illustre média US, NewYork Times avait estimé que les jours de l’influence française en Algérie, sont comptés. L’analyse du média américain résultait d’un travail de renseignements et d’informations précises.
Le dernier avertissement de l’ANP, via Gaid Salah et la revue El Djeich, à l’égard des fantoches et ceux qui conspiraient contre l’Algérie, s’inscrit dans le plan de démantèlement des fondements de l’Etat profond, El Isaba, bien ancrés au sein des différentes institutions et administrations algériennes.
La seconde étape de lutte contre la corruption, devra mettre hors d’état de nuire les résidus de l’Etat profond qui continuent de véhiculer un discours mensonger, à l’instar de celui de 1992.
Les slogans consommés comme « Etat civil et non militaire » » Liberté d’expression et libération des détenus de l’opinion » ne font plus recette en Algérie, car la population algérienne est consciente des dangers des plans visant l’unité nationale, la souveraineté du pays, et de l’objectif primordial du MAK, les porte-voix de la transition et leurs relais médiatique, économique, partisan et associatif, inféodés à la DGSE française, de détruire l’ANP, digne héritière de l’ALN, sachant que cette ANP est issue du peuple et non une composite de légionnaires. Cette même a réussi depuis le 2 avril dernier à désamorcer plusieurs bombes dressées par les caporaux de la France, et la mainmise sur les archives, ou bien les boîtes noire, mettront à nu ceux qui ont pris le peuple en otage depuis quatre décennies.
Le 21ème vendredi des manifestations confirme que les traitres qui ont vendu leur âme et conscience, devenus des outils manipulables des officines étrangères hostiles à l‘Algérie, sont à l’agonie, et leurs parrains n’ont aucune chance de leur porter secours

o 1
o 2