Ces projets socioéconomiques destinés au Sud algérien

681

Pour beaucoup d’experts économiques du pays, le développement socioéconomique de l’Algérie, passe inéluctablement par le développement des régions sud du pays et des Hauts Plateaux. Sur ce plan, des informations évoquent un plan spécial de développement des régions Sud du pays, dans l’objectif de réunir toutes les conditions nécessaires à ces zones de devenir la locomotive du développement des régions subsahariennes du continent africain, dans le sillage de la mise en œuvre de l’accord de libre-échange signé récemment en Côte d’Ivoire et du partenariat stratégique de l’Algérie avec la Chine dans le cadre de l’ambitieux et gigantesque projet de la nouvelle route de la soie.
Parmi les projets ambitieux permettant aux régions sud de l’Algérie de sortir de leur isolement, et de jouer un rôle de premier ordre en matière de développement des échanges avec le Mali, Niger et Mauritanie, l’autoroute Nord-Sud qui reliera le futur géant port d’El Hamdania, aux régions Sud du territoire algérien, et qui s’ajoutera à la Transsaharienne, reliant l’Algérie au Nigéria, équipée de la fibre optique.
On en parle aussi d’un autre projet de grande importance sur le plan écologique et d’écosystème, à savoir la plantation de 550 millions d’arbustes ( un nouveau barrage vert) d’ici la fin de l’année 2020,pour faire face à la désertification et l’avancée du désert vers le Nord. Le projet permettra aussi à nos voisins maliens et nigériens de préserver leurs terres, et de diminuer le flux migratoire vers l’Europe via l’Algérie et les pays du Maghreb. Dans le même cadre, on évoque un projet stratégique agricole au niveau du Sud algérien, avec la mise en place de cultures agricoles diversifiée pour alléger l’importation des produits agricoles. Cela passera sans aucun doute avec la concrétisation de grands projets hydrauliques et de l’exploitation de l’énergie solaire.
sur ce registre, les autorités politiques avaient déjà annoncé la réalisation de quatre gigantesques hôpitaux , avec des standards internationaux dans la région du Sud de l’Algérie, destinés à éviter à sa population ces longs déplacements. Cela passera obligatoirement par la réalisation de facultés de médecine au profit des étudiants de cette région pour éviter de sombrer dans la polémique stérile de déplacements de médecins du Nord