Chakib Khelil à Algérietouteheure : Les négociateurs, et le marché informel piétinent le développement socioéconomique de l’Algérie

276

 

A quelques jours de la célébration du double anniversaire de la célébration du double anniversaire de la création de l’UGTA et la nationalisation des hydrocarbures, les sites d’informations algériens Al djazair Kol Saa, Algérietouteheure et Algérieact, secsont rapprochés de l’ancien ministre de l’Energie et expert de renommée internationale, le Docteur Chakib Khelil, pour en  savoir plus sur le portée historique et stratégique de cette date, la situation actuelle du marché pétrolier international et de sa feuille de route de sortie de crise structurelle de l’économie algérienne qui semble déranger certains lobbys qui ont osé même lui pirater sa page officielle de Facebook à l’issue d’un entrentien fleuve qu’il nous avait accordé.

 

Algérietouteheure: A quelques jours de la célébration du 24 février, double anniversaire de la création de l’UGTA et la nationalisation des hydrocarbures, que représente cette date pour ce qui est de la géostratégie et du devenir du pays?

Docteur Chakib Khelil :Cette date a fait basculer notre pays dans un développement social et économique basé sur les ressources des exportations des hydrocarbures et malgré les efforts de plusieurs gouvernements nous n’avons pas réussi jusqu’aujourd’hui à nous sortir de cette dépendance. Notre économie reste ainsi dépendante à 95 pour cent des revenues d’exportations en devises des hydrocarbures et notre budget dépend à 60 pour cent des revenues en hydrocarbures. La chute des prix    du baril de pétrole a plusieurs occasions en 1986, 1999, 2008 et 2014 nous rappelle à chaque fois que notre stratégie de dépendance des hydrocarbures est pleine de dangers pour notre pays.

Algérietouteheure: Toujours, en ce qui concerne la nationalisation des hydrocarbures, pensez-vous en tant qu’ancien ministre de l’Energie et éminent expert international du secteur de l’Energie, que l’Algérie a atteint ses objectifs concernant cette audacieuse action initiée par le Feu Président Houari Boumediene?

Docteur Chakib Khelil:Je n’ai aucun doute que nous avons non seulement pris en main nos ressources en hydrocarbures mais nous avons pu augmenter ces ressources et les gérer avec nos propres ressources humaines dans tous les domaines allant de l’exploration jusqu’à la commercialisation. Sonatrach est aujourd’hui un acteur international représentant l’Algérie dans tous les aspects de la chaîne des hydrocarbures.

Algérietouteheure:Les cours du pétrole ont connu ces dernières semaines un relatif réchauffement, mais demeurent menacés par la production américaine du pétrole et gas de schiste ainsi que l’intronisation des stocks américains sur le marché international?

Docteur Chakib Kheli:En effet le pétrole de schiste a réussi à améliorer sa production grâce à l’innovation technologique, une amélioration de la gestion des gisements et des conditions de financement attractives sur le marché financier. À tel point que son augmention de production en 2018 est prévue d’absorber l’augmentation de la demande mondiale mettant ainsi sous pression la stratégie des pays OPEP et leurs alliés non OPEP.

Algérietouteheure:Quelle sont les prévisions du Docteur Chakib Khelil, concernant les cours pétroliers pour les mois à venir?

Docteur Chakib Khelil:À mon avis les cours du marché pétrolier resteront bas au niveau de 62 dollars par baril  durant le 1er et 2eme trimestre 2018 a cause d’un surplus de production sur le marché mondial. Toutefois les cours du marché devraient se relever au cours du 3ème trimestre probablement frôlant les 70 dollars le baril.

Algérietouteheure: Pensez-vous que l’accord des pays de l’Opep avec les pays non-Opep tiendra encore à la lumière des conflits en Syrie, le litige opposant le Liban à l’entité sioniste au sujet du bloc 9, et le litige entre la Turquie et Chypre?

Docteur Chakib Khelil;Je ne pense pas que ces conflits auront un impact conséquent sur le niveau des cours du marché pétrolier. Ce qui est important pour les cours du marché pétrolier c’est l’entente entre l’Arabie Saoudite et la Russie sur la réduction de la production des pays OPEP et leurs alliés non OPEP qui devrait demeurer en vigueur du moins jusqu’à la fin du 2eme trimestre 2018.

Algérietouteheure: Revenant à l’Algérie, pensez-vous que l’actuel gouvernement est en train d’appliquer quelques recommandations tenues dans votre feuille de route pour sortir l’Algérie de sa crise économique structurelle, comme le ciblage des subventions , l’accroissement des investissements dans le secteur énergétique et le changement du Dinar?

Docteur Chakib Khelil:Oui nous avons entendu parler de ces recommandations mais nous ne savons pas à quel niveau d’avancement elles se trouvent et  nous n’avons aucun planning officiel de leurs applications. Je pense que la continuation des subventions non ciblées et la lenteur dans la  résolution des problèmes du marché informel dont j’ai souvent parlés constituent des boulets que continuera à traîner notre économie. Mais le point important ou  il n’y a aucune visibilité c’est l’investissement sans lequel notre économie ne pourra pas se diversifier et créer le nombre d’emplois suffisant pour absorber le nombre important de jeunes universitaires arrivant sur le marché de l’emploi. Il est donc urgent d’attaquer sérieusement les problèmes de l’environnement des affaires en Algérie qui plombent le niveau d’investissement qui seul pourrait nous aider à diversifier notre économie et la sortir de sa dépendance des hydrocarbures.

Algérietouteheure: Votre dernier entretien  que vous nous avez accordé a fait réagir certains négociateurs de  » leurs nids » à travers des propagandistes et larbins qui se sont empressés de pirater votre page officielle, qu’en dites-vous?

Docteur Chakib Khelil:Il est clair que nos réponses ont du déranger mais je pense que la vérité est la pour tout le monde à voir. L’attaque de notre page officielle a été le fait d’instigateurs a l’étranger appuyés par leurs collaborateurs en Algérie. Nous faisons confiance à notre sécurité qui suit très sérieusement cette affaire jusqu’à son dénouement. Entre-temps nous avons repris le contrôle de notre page officielle seulement 2 heures après avoir été piratée par des professionnels étrangers et nous sommes très heureux de pouvoir continuer à dialoguer avec nos fans sur la science, l’économie et l’énergie.

Entretien réalisé par Messaoudi Mehdi, Zakaria Habibi ezt Oukili Ahmed