Championnat algérien de football : des paris suspects et des arrestations en France

204

Un autre scandale vient de secouer le football algérien lié à des paris suspects, dont la résonnance dépasse les frontières algériennes, ce qui devra inciter les responsables du football algérien et des autorités judiciaires à agir vite pour couper les têtes de la corruption qui gangrène le sport Roi en Algérie. Ainsi, le journal sportif français, l’Equipe révèle ce mercredi que sept individus ont été interpellés, mardi matin, en Moselle, par des policiers du service central des courses et jeux (SCCJ) dans le cadre d’une enquête sur des paris suspects pris en France et liés à une rencontre de Ligue 1 algérienne. Cinq d’entre eux ont été placés en garde à vue et deux autres ont été entendus en audition libre.
La genèse de l’affaire remonte au 12 mai 2018. À l’époque, l’équipe du DRB Tadjenanet, menacée de relégation, battrait l’ES Sétif, champion d’Algérie en titre mais classé en milieu de tableau, pour le compte de la 29e et avant-dernière journée de Championnat. Les enquêteurs ont découvert des paris sur une rencontre entre l’Entente de Sétif et le DRB Tadjenant (29e journée de Ligue 1 Mobilis) qui luttait pour le maintien.
Après des révélations sur les matchs arrangés voilà que la justice d’un pays étranger lève le voile sur les paris suspects. Depuis plusieurs années, des informations, non confirmées, font état de réseaux de paris suspects depuis la Grèce et la Turquie.
.