Chute imminente de l’empire de Bouchouareb

910

AlgérieTouteHeure a appris que les éléments d’investigation de la Gendarmerie Nationale à Alger ont ouvert des enquêtes approfondies sur des dossiers suspects de corruption, dans le secteur de l’Industrie, durant la période de l’ancien ministre de l’Industrie Abdesslem Bouchouareb. Plusieurs cadres du ministères ont été auditionnés dans des affaires scabreuses d’attribution de foncier industriel à des membres de la bande, au bradage de plusieurs entreprises du secteur public, à l’assemblage des véhicules, ainsi qu’aux investissements. Sur ce registre, il faut noter qu’une commission au niveau du ministère avait été installée dernièrement pour recevoir des plaintes d’opérateurs ayant été lésés ou arbitrairement écartés , notamment ceux ayant perdu leurs agréments au profit d’autres opérateurs proches du ministre. Pour rappel, il faut noter que le nom d’Abdesslem Bouchouareb qui réside actuellement en France, a bien circulé dans la liste des anciens ministres concernés par les affaires de corruption. Dans le même sillage, nous avons appris que les enquêteurs épluchent les dossiers d’attribution de marchés publics, dont une grande partie de bénéficiaires sont proches de Bouchouareb et l’ancien Premier Ministre Abdelmalek Sellal.
Sur ce plan, nous citerons le bradage d’une entreprise publique d’agroalimentaire à un membre de la bande, en contrepartie de 45 milliards de centimes alors que sa valeur minimale dépasse les 600 milliards de centimes, sachant que l’heureux élu réussira à vendre le matériel de l’usine bradée d’un montant de 19 milliards de centimes.