Clinique Lotfi d’Oran: L’arthrose du genou, de l’épaule et le traitement de la hernie discale, bientôt pris en charge

187

La clinique Lotfi  située à Oran, lancera bientôt, le service de la chirurgie générale, qui contiendra deux centres de traitement de l’arthrose du genou et de l’épaule et des os et articulations et traitement d’hernie discale. Cette bonne nouvelle, permettra à des milliers de patients souffrant de bénéficier de soins et traitements de haut niveau, dans les tout prochains, jours grâce à l’utilisation d’équipements de haute facture, permettant des diagnostics appropriés. Sur ce registre, il faut préciser que le centre orthopédique du genou et de l’épaule, s’occupera des lésions ou déchirures des ménisques du genou, des entorses des ligaments croisés, des lésions des accidents des sportifs, des lésions traumatiques du cartilage du genou, des arthroses du genou, des maladies et arthrites inflammatoires du genou et infections ou arthrites sceptiques du genou. Les patients devront bénéficier des dernières techniques de traitement comme les infiltrations. Le nouveau service à la clinique Lotfi, devrait s’occuper aussi par les maladies de la colonne vertébrale, le traitement des lombagos et la hernie discale par les infiltrations. La clinique Lotfi, connue non seulement sur la place d’Oran, par sa prise en charge des patients souffrant des problèmes de cardiologie, devra renforcer ses capacités par l’ouverture d’un département de chirurgie générale, comprenant la chirurgie coelioscopique, la chirurgie du foie et des voies biliaires, de la chirurgie de la typhoïde, de la chirurgie du sein, de la chirurgie de la voie abdominale (hernies et éventrations) et chirurgie proctologique( fissures, fistules, et maladies hémorroïdaires) Ces nouvelles réalisations permettront sans aucun doute à la population de la wilaya d’Oran et les wilayas limitrophes de bénéficier de cadres de traitement de ces maladies très répandues, et dont les moyens humains et matériels, en matière de prise en charge au niveau de cette clinique, n’ont rien à envier à ce qui se fait dans les cieux les plus avancés