Contamination de lait infantile importé: incinération de 714 tonnes

232

La société des ciments d’Ain el Kebira (Scaek, filiale du Groupe public Gica) a entamé lundi une opération d’incinération de lait infantile importé suite à l’alerte à la contamination par la bactérie salmonelle de produits fabriqués par la société française Lactalis en décembre dernier, a indiqué le Groupe industriel public des ciments d’Algérie (Gica) dans un communiqué.
Cette opération d’incinération, étalée sur trois jours et portant sur une quantité de 714 tonnes de ce lait infantile importé, a été lancée en collaboration avec la Direction de l’environnement de la wilaya de Sétif, et ce, à la demande de la société d’importation de lait infantile Celia Algérie.

Pour rappel, le ministère du Commerce avait annoncé, en décembre denier, avoir pris des mesures suite aux alertes faisant état de la contamination par la bactérie salmonelle de lait infantile fabriqué par le Groupe français Lactalis commercialisé en Algérie par Celia Algérie.

Cette entreprise importatrice avait alors rappelé une série de ses produits d’alimentation infantile commercialisés en Algérie suite à cette alerte en France.

Quant à cette opération d’incinération, le groupe Gica relève que sa filiale Scaek « assume pleinement son rôle d’entreprise citoyenne, en s’inscrivant en droite ligne avec les orientations du ministère de l’Environnement et des énergies renouvelables relatives au traitement des déchets et à la protection de l’environnement ».

C’est ainsi qu’elle a également mené, dans le cadre de la protection de l’environnement, des opérations de reboisement, d’installation de filtre à manche de dernière génération pour réduire l’émission de poussière et d’incinération d’autres déchets.