Crise à l’APN : Le poste du Président déclaré « vacant »

181

Comme nous l’avons souligné déjà avec une éventuelle chambre basse avec deux présidents, la nouvelle de tomber avec la réunion du Bureau de l’Assemblée populaire nationale (APN) et la déclaration du poste de Président comme étant « vacant ». L’annonce vient d’être faite par El-Hadj Aïb, vice-Président de l’APN, en sa qualité du député le plus âgé. Il convient de rappeler, que les portes de l’hémicycle ont été cadenassées ce mardi, les députés de la majorité ont empêché Saïd Bouhadja, Président élu de l’APN, d’accéder à son bureau afin de déclarer « vacant » son poste.
Le bureau de l’Assemblée nationale s’est appuyé sur l’Article 10 du règlement intérieur de la Chambre basse du parlement pour forcer le départ de Saïd Bouhadja. En attendant la nomination d’un intérimaire, c’est le doyen des députés El-Hadj Aïb qui préside l’APN.
Dans le même contexte,, il faut mettre l’accent sur les déclarations des présidents du MSP et du RCD, qui évoquent « un coup d’état » sur une institution de l’Etat