Culture : La Françalgérie poursuit son œuvre

84

La Françalgérie poursuit son œuvre chez le pays d’un million et de demi de martyrs et nos médias jubilent dont l’APS ( voire http://www.aps.dz/culture/78019-1994-d-adlene-meddi-laureat-du-prix-transfuge-du-meilleur-polar-francophone-de-l-annee-2018.
D’ailleurs, un lobby installé en Algérie inféodé à la cause néocolonialiste tente de nous présenter bien que mal certains « auteurs » comme les Kamel Daoud, Boualem Salsal ;Adlène Meddi, Feriel Furon , comme de nouveaux ambassadeurs de la littérature algérienne du nouveau millénaire, sous- produit bien entendu des maisons d’éditions de l’hexagone dont celle de l’actuelle ministre française de la Culture