Dieudonné joue son spectacle dehors devant un cordon policier

124

Les internautes ont exprimé leur stupéfaction après que plusieurs véhicules de police ont été déployés devant la salle où l’humoriste Dieudonné devait se produire à Châtillon, fin octobre. Depuis, l’humoriste a investi une nouvelle salle à Montreuil.

Des véhicules de police ont été déployés à au moins deux reprises devant la salle où l’humoriste Dieudonné devait se produire durant le mois d’octobre, déclenchant un certain nombre de réactions sur les réseaux sociaux. Des internautes ont ainsi exprimé leur étonnement devant un tel déploiement visant à empêcher la tenue d’un spectacle.

Après avoir dû quitter le théâtre de la Main d’Or dans le XIe arrondissement de Paris, où il se produisait depuis de nombreuses années, Dieudonné s’était installé au cours de cet été dans une salle de Châtillon (Hauts-de-Seine), en banlieue sud de Paris, baptisée théâtre de l’Ampoule. Fin septembre, Jean-Pierre Schosteck le maire Les Républicains (LR) de la ville a pris un arrêté en interdisant l’accès, la commission de sécurité ayant conclu que la salle n’était pas en état d’accueillir du public, selon Le Parisien.

Dieudonné doit faire son spectacle dehors mais neuf camions de CRS avec des mitraillettes sont là afin d’empêcher l’humour !
Habitué des polémiques et des interdictions, l’humoriste a tout de même maintenu la programmation de son spectacle et son public s’est donc déplacé pour le voir jouer. Face au cordon de policiers qui le séparait de ses spectateurs, Dieudonné s’est produit le 12 octobre depuis l’escalier menant à la salle, en extérieur, devant un public debout.

«Dieudonné doit faire son spectacle dehors mais neuf camions de CRS avec des mitraillettes sont là afin d’empêcher l’humour !», se sont indignés les équipes de l’humoriste sur Twitter.

L’imposant déploiement policier que l’on peut y voir, a déclenché une vague de commentaires sur les réseaux sociaux et notamment sur Twitter. Un utilisateur s’étonne ainsi de «la liberté d’expression à géométrie variable» selon qu’il s’agisse de Dieudonné ou d’Eric Zemmour, habitué également aux provocations. Un autre internaute parle d’un «acharnement» contre Dieudonné et d’une mobilisation «complètement disproportionnée» des services de sécurité.

Face à l’interdiction de se produire dans le théâtre de l’Ampoule à Châtillon, Dieudonné a pris ses nouveaux quartiers à Montreuil, au 93 rue de Stalingrad. Il y a joué son nouveau spectacle En vérité les 25, 26 et 27 octobre et il en sera ainsi, selon ses propos sur les réseaux sociaux, durant trois mois chaque jeudi, vendredi et samedi. Les deux premières représentations se sont déroulées normalement «au chaud et sans policiers», d’après l’humoriste.

Cette salle de Montreuil est-elle autorisée à recevoir du public en nombre ? Contactée par Le Parisien, la mairie de Montreuil dit n’avoir pas été mise au courant de la programmation d’un spectacle de Dieudonné «dans un lieu privé» et annonce qu’elle «va saisir le préfet». Cette annonce présage peut-être de nouvelles complications pour l’organisation des spectacles de l’humoriste controversé.