Enrico Macias, indésirable au Maroc

200
French singer Enrico Macias arrives at La Madeleine Church prior to the funeral ceremony to late French rock singer Johnny Hallyday Saturday Dec. 9, 2017 in Paris. France is bidding farewell to its biggest rock star, honoring Johnny Hallyday with an exceptional funeral procession down the Champs-Elysees, a presidential speech and a parade of motorcyclists — all under intense security. (Ludovic Marin, Pool via AP)

« Dégage Macias », « Jérusalem aux Palestiniens » ou « Dehors les sionistes ». Quelques centaines de manifestants pro-palestiniens se sont rassemblés jeudi 14 février à Casablanca, au Maroc, pour protester contre un concert du chanteur français Enrico Macias, accusé de soutenir la politique d’Israël.
« Il est le fer de lance de l’avancée sioniste dans le monde. Il est engagé dans le projet sioniste et il soutient ouvertement l’armée israélienne », a déclaré à l’AFP Saadia El Ouallous, membre de la Coalition nationale pour la Palestine.
Ces dernières semaines, cette association avait, avec d’autres, appelé à boycotter le concert de Casablanca en présentant le chanteur de variétés comme un « défenseur inconditionnel de l’occupation de la Palestine ».
Les protestataires réunis sous la surveillance de la police brandissaient des pancartes dénonçant la possible venue au Maroc du Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou, évoquée en janvier dans les médias locaux sans aucune confirmation officielle. Malgré leur présence, le concert a pu se dérouler normalement.