Epidémie de choléra : SEAAL aux box des accusés

146

Dans une lettre adressée au Président de la République M.Abdelaziz Bouteflika, un expert espagnol qui avait travaillé durant trois années en Algérie ; avait alerté sur une éventuelle épidémie du choléra et des maladies à transmission hydrique MTH au niveau des wilayas dont l’alimentation en eau potable est gérée par SEAAL. Pour l’expert espagnol, SEAAL utilisait d’anciens produits chimiques aux bas coûts pour le traitement des eaux.
Il dira dans sa missive « Mon activité se situe dans le domaine de la chimie industrielle, à savoir le domaine agro-industriel, de traitement des eaux, du forage pétrolier et des détergents notamment mais aussi celui de la sidérurgie etc. J’ai notamment beaucoup travaillé avec un élément essentiel à ces productions : il s’agit de la soude caustique, ajoutant »un prix stable et modique permettra aux acteurs économiques de continuer à utiliser la soude caustique de manière régulière et en quantité suffisante pour que son effet reste agissant en termes de santé publique. Car le risque encouru si son prix est trop élevé sera son utilisation en quantité et en qualité moindres, avec tout ce que cela peut impliquer sur le plan des risques sanitaires