Hadj 2019 : la délégation algérienne déplore 6 décès dont 2 ont rendu l’âme dimanche à Mina

325

Deux (02) hadjis algériens ont rendu l’âme dimanche soir à Mina (Arabie Saoudite), à indiqué à l’APS, lundi, le chef de la délégation consulaire algérienne.

« Il s’agit de Mami Mohamed Kamel, né le 12 décembre 1951 à Médéa (68 ans), professeur en service d’orthopédie à l’hôpital de Ben Aknoun », a précisé l’ambassadeur, Abdelkader Hedjazi, ajoutant que le défunt venu avec son épouse était décédé dès suite d’un arrêt cardiaque lors du jet des Jamarats (le rituel de lapidation) ».

Quant au deuxième cas, poursuit M. Hedjazi, « il s’agit de Allouche Abdelkader (63 ans) issu de la commune Bordj Sebat (Guelma) décédé au camps N96 suite à un arrêt cardiaque, sachant qu’il avait des problèmes de santé ».

« Les corps des deux hadjis se trouvent actuellement à l’hôpital de Mina et ils seront enterrés en présence de leurs compagnons », a fait savoir le diplomate, soulignant que « la délégation algérienne a pris toutes les mesures nécessaires et donné l’autorisation d’inhumation aux autorités saoudiennes ».

A noter que le nombre des hadjis jusque-là décédés aux Lieux Saints s’élève à six (06) pèlerins.

Par ailleurs, concernant les hadjis égarés, le chef de la délégation de protection civile, le colonel Brahimi Belkacem a affirmé que « le nombre s’élève à 115 pèlerins qui ont été retrouvés et orientés vers leurs camps ».

Et d’ajouter que « sept 07 hadjis se sont égarés durant les dernières 24 heures à Mina pas encore retrouvés ».

Le chef de la section rites relevant de la brigade de la protection civile, le colonel Moulay Khelifa, a fait état « de 70 agents de protection civile mobilisés pour trouver les hadjis égarés ».