Hai Sanaouber à Oran : De l’eau usée dans les robinets

117

Les habitants de Hai Sanaouber (Les Planteurs) ne savent plus à quel saint se vouer. La SEOR est sur toutes les lèvres, non pour sa prise en charge en matière d’alimentation en eau potable, mais pour ses travers. Durant la saison estivale, les citoyens de ce quartier situé sur les hauteurs de la ville passaient des nuits blanches en attente des gouttes d’eau qui arrivent tous les deux et trois jours, selon le placement du citoyen vis-à-vis du réseau d’alimentation en eau potable. L’arrivée des premières gouttes de pluie, n’arrangeait pas les choses puisque les citoyens sont approvisionnés depuis quelques jours d’eaux usées, suscitant la colère des habitants, qui semblent décidés à faire entendre leurs voix, en organisant un sit-in devant le Ministère des Ressources en Eau, après que toutes les tentatives entretenues au niveau de la SEOR aient échoué. Le prétexte du branchement illicite brandi à chaque fois par les responsables de cette entité, ne tiennent plus la route puisque l’alimentation de cette denrée vitale s’est transformée en alimentation d’eaux usées, qui ne va que propager les maladies du moyen âge. L’alerte donnée par les citoyens, à l’heure où nous mettons sous presse, n’a pas eu l’effet escompté pour restaurer cette prévention tant chantée par les responsables du secteur de la santé.
Pour rappel, cette agglomération a été durant de longues années alimentées par la source de Ras El Ain, polluée plus tard pour des considérations inavouées, au profit des colporteurs des citernes.
Il convient également de rappeler, que face à la volte-face des responsables de la SEOR, les citoyens privés d’eau potable durant la saison estivale, avaient initié des actions individuelles, consistant à se brancher du réseau d’AEP, sans que la SEOR se manifeste pour rétablir l’état de droit, c’est-à-dire approvisionner ceux qui payent les factures et priver ceux qui branchent illicitement ou ceux qui n’honorent par leurs redevances ( voire la photo, ce n’est pas l’image d’une bouteille d’eau gazeuse, mais d’eaux usées)