Hausse des prix du pétrole au lendemain de la réunion OPEP-Non OPEP d’Alger : Franc succès algérien, et vision juste de Chakib Khelil

294

Au lendemain de la réunion d’Alger regroupant les pays membres de l’OPEP, aux pays non membres de l’OPEP, tenue ce dimanche 23 septembre, les prix du pétrole ont frolé les 80 dollars le baril. Déjà à 9 heures du matin de ce lundi, le Brent référence pour le pétrole algérien enregistrait une hausse de 2%, passant la barre des 80 dollars, son meilleur résultat depuis mai dernier.
Cette hausse, il faut bien préciser, n’est pas seulement liée à la réunion d’Alger, mais à la situation qui prévaut en Libye, Nigéria et Venezuela. Ceci dit, la réunion d’Alger tant appréhendée dans le sillage des menaces du Chef de la Maison Blanche, Donald Trump appelant les pays de l’OPEP à augmenter leur production en prévision des élections américaines de novembre prochain. Un appel rejeté par les participants à la réunion d’Alger.
Cette dernière fut un succès pour l’Algérie et marque son retour au premier plan, et le vibrant hommage rendu au président de la République Abdelaziz Bouteflika, lors de cette joute, pour ses efforts inlassables depuis la rencontre de septembre 2016 à Alger, pour stabiliser les cours du pétrole, menacés durant cette période par l’effondrement, est une illustration parfaite de la bonne vision de l’Algérie. Une vision confirmée par l’ancien ministre de l’Energie Chakib Khelil, avant même la tenue de cette réunion(voire l’entretien qu’il nous a accordé http://algerietouteheure.com/opep-non-opep-chakib-khelil-evoque-la-prochaine-reunion-dalger/), et avant même les menaces de Donald Trump