Jacob Cohen à AlgérieTouteHeure : Le mouvement BDS a le plus de chance d’ébranler la légitimité du régime sioniste

771

A l’occasion du lancement de ce qu’a été appelé « saison France-Israël », coïncidant avec le 5 juin, date de l’occupation de plusieurs territoires arabes et de la guerre de six jours ; un évènement décrié en France ; AlgérieToute Heure interrogea le journaliste et auteur français, le plus redouté de l’entité sioniste ; Jacob Cohan

AlgérieTouteHeure : A l’occasion de la visite du premier ministre israélien à Paris pour inaugurer l’événement culturel appelé  » saison France-Israël », AlgérieTouteheure voulais avoir votre avis sur cette visite et sa portée?

Jacob Cohen :C’est une manifestation d’une extrême importance, aussi importante pour Israël que n’importe quelle avancée en matière diplomatique ou économique, car elle a pour finalité de renforcer la légitimité du régime sioniste auprès de la société française. Elle est importante par sa durée, plus de 4 mois, et par les institutions israéliennes impliquées : le ministère des Affaires étrangères, le bureau du Premier Ministre, le ministère de la Culture, le ministère de l’Agriculture, le ministère de l’Economie, le ministère pour les Affaires stratégiques, le ministère pour les Affaires de Jérusalem, le ministère du Tourisme, le ministère de l’Industrie et le ministère des Sciences et de l’Ambassade d’Israël en France
Elle résonnera dans une cinquantaine de villes en France et une vingtaine de villes en Israël.
Le principal souci aujourd’hui du régime sioniste est de montrer sa pérennité et son rayonnement au sein de la communauté internationale.

AlgérieTouteHeure : cette manifestation culturelle est boycottée par beaucoup d’intellectuels et artistes de l’hexagone qui ne peuvent plus se taire devant les crimes quotidiens des enfants palestiniens; perpétrés par l’armée de l’entité sioniste; qu’en pensez-vous?

Jacob Cohen :Il y a bien sûr des appels ici ou là pour boycotter cette manifestation au niveau national, peu suivis d’effet à mon avis, mais on peut s’attendre à des actions locales pour gêner les manifestations diverses. Il y a un sentiment profond au sein de la population française contre les politiques israéliennes, et il est probable que des contre-manifestations auront lieu à Paris et dans la province, ce qui risque de se retourner contre les aspirations israéliennes. Déjà cette manifestation est perçue comme une ingérence et un diktat sionistes.

ATH : L’attitude du président français; Emmanuel Macron; face aux crimes de l’entité sioniste; est répugnante; si on la compare avec ses sorties concernant la Syrie; qu’en dites-vous?
J.C :Il est certain que cette manifestation, par sa durée et son ampleur, a été voulue et appuyée par le pouvoir français qui, de Sarkozy à Macron en passant par François Hollande, a toujours soutenu le régime sioniste, même s’il se contente de quelques condamnations verbales et de paroles consolatrices pour les Palestiniens. Cette manifestation n’aurait jamais pu se faire sans la volonté des autorités françaises au plus haut niveau d’imposer Israël sous tous ses aspects. En « oubliant » au passage les massacres commis impunément par l’armée sioniste contre la population civile de Gaza.

ATH : Le mouvement BDS continue d’attirer de plus en plus de sympathisants à sa démarche de boycott des produits en provenance des territoires palestiniens occupés?

J.C : Le mouvement BDS est celui qui a le plus de chance d’ébranler la légitimité du régime sioniste, c’est la raison pour laquelle celui-ci réagit avec une extrême violence. Il y a une nouvelle loi en Israël interdisant l’entrée dans le pays de toute personne soutenant le BDS. Aux Etats-Unis la majorité des législatures ont adopté des lois sanctionnant le BDS. Toute action de boycott réussie (concert, festival, conférence) fait très mal à l’entité sioniste. C’est pour cela qu’il faut appuyer et multiplier ce genre d’actions.

Entretien réalisé par M.Mehdi