La faillite morale d’El Watan

511

Après les attaques proférées contre le Chef d’état-major de l’ANP, Ahmed Gaid Salah, au lendemain de ses déclarations hostiles à la France néocoloniale et ses larbins de l’intérieur, El Watan a ciblé ce dimanche 1 avril 2019, l’épouse du Conseiller et frère du président démissionnaire said Bouteflika, en évoquant un soit-disant » statut » accordée à la femme d’un haut fonctionnaire de l’Etat.
El Watan qui s’autoproclame autodéfenseur de la moralisation de la vie publique en Algérie, ignore par amnésie ou débilité manifeste, que son patron Omar Belhouchet bénéficiait de ce statut, et qu’il embarquait comme VIP à l’aéroport Houari Boumediene. Et comme disait l’adage  » halal Alaykoum, haram Alayna », le journal, que les algériens considèrent comme la porte-voix médiatique du néocolonialisme et du DGSE française, avait aussi bénéficié des largesses accordées par khalifa et la Sonatrach, en matière de publicité, avant de porter la casquette de de défenseur de la justice et la moralisation de la vie publique en Algérie. Aujourd’hui, on aurait souhaité voir une couverture médiatique ,professionnelle et objective, concernant leurs représentants politiques comme mustapha Bouchachi, chassé à maintes reprises par les manifestants qui lui interdisaient de se présenter comme le porte-parole du hirak. Idem, pour le CIVIC? dont le DG D’El Watan, qui aspire à devenir le futur ministre de la Communication