La gauche française unie contre la matraque de Benalla

71

Les députés insoumis, communistes et socialistes se sont mis d’accord pour déposer une motion de censure commune contre le gouvernement sur l’affaire Benalla – ce qui ne signifie pas, à les entendre, le retour de l’union de la gauche.
Les représentants des groupes Nouvelles Gauche (PS), Gauche démocrate et républicaine (PCF) et La France insoumise (LFI) se sont retrouvés en début d’après-midi le 27 juillet à l’Assemblée pour accorder leurs violons.
Au terme d’environ deux heures de discussion, ils ont annoncé avoir réussi à s’entendre sur une motion de censure commune concernant l’affaire Alexandre Benalla, et sur le nom de celui qui la défendra dans l’hémicycle le 31 juillet : le président du groupe Gauche démocrate et républicain, André Chassaigne.