La planche à billets enterrée à partir de 2019 ?

82

Compte tenu de l’amélioration de plusieurs indicateurs économiques, le Trésor public envisagerait de renoncer au recours du financement conventionnel, à partir de 2019, « ou d’y recourir dans une moindre mesure par rapport à 2018 ».
Le Directeur général du Trésor, Fayçal Tadinit, met en avant les nouvelles données économiques et l’amélioration de plusieurs indicateurs économiques, parmi lesquelles il fait état de la hausse des recettes fiscales pétrolières et ordinaires.
S’exprimant, lundi, devant la Commission des finances et du budget du Parlement, M. Tadinit indique que le Trésor public est dans l’attente des chiffres et les indicateurs économiques, pour les mois de novembre et décembre 2018, avant de prendre ses décisions vis à vis du financement non conventionnel.
Il fait également savoir que toutes les opérations prévues au titre du du financement non conventionnel sont en cours d’examen par des cadres du ministère des Finances et ceux d’autres instances.
Pour ce qui a trait des réformes économiques, allant de pairs avec le recours au financement non conventionnel, M. Tadinit précise que le projet de ces réformes sera appliqué « progressivement » afin, dit-t-il, d’éviter toute fissure dans la politique économique et sociale.
De l’autorisation accordée au Fonds national d’investissement pour l’octroi de crédits à long terme à la Caisse nationale de retraite (CNR), le DG du Trésor explique que cette mesure tend à soutenir cette dernière dans ses missions, à travers l’octroi de crédits à long terme, pour contribuer au renforcement de ses capacités en matière de paiement des pensions de retraite.