Le ministre sénégalais Thierno Alassane Sall, emboîte le pas à Chakib Khelil

350

La France néocoloniale est de plus en plus décriée en Afrique, notamment sa main basse sur les richesses de ses anciennes colonies.

Ainsi, le ministre sénégalais de l’Energie
qui accusera le président de son pays Macky Sall d’avoir offert l’exploitation du pétrole et du gaz du Sénégal à la compagnie française Total, qui s’est classée 5ème sur 6 soumissionnaires pour l’exploitation de champs gaziers et pétroliers. Le ministre Sénégalais préférait démissionner de son poste que de cautionner le pillage des ressources de son pays par la France. Le ministre sénégalais dénonçait dans un enregistrement Vidéo, les arguments du président de son pays et qui consistent à accepter des miettes de l’ancien colon, représentées par des salaires payés aux fonctionnaires sénégalais.
Le ministre sénégalais emboîte le pas ainsi à l’ancien ministre algérien de l’Energie Chakib Khelil, qui dénoncera lors d’une conférence qui l’avait animée l’OPA de la France sur les investissements étrangers destinés à l’Algérie, en dehors du secteur des hydrocarbures.