Le Monde et Jeune Afrique : Les médias de la désinformation

261

Ayant l’Algérie, comme point de fixation, les médias français Le Monde et Jeune Afrique, inféodés au Makhzen et officines hostiles au pays du million et demi de martyrs, ne cessent de colporter et des véhiculer des Fakenews à l’adresse du pays qui refuse le diktat de l’occident et ses instruments réactionnaires.
Ainsi, le journal français Le Monde qui s’acharnera durant près de deux décennies sur l’Algérie, en véhiculant la propagande terroriste de « Qui Tue Qui » semble changer de fusil d’épaule, en focalisant sur les migrants subsahariens et leur accueil sur le sol algérien, refusant d’avaler la pilule de la vérité historique considérant les migrants subsahariens, comme principales victimes de la colonisation atroce de leurs territoires par la France , le pillage de leurs richesses par les puissances occidentales et des résultats catastrophiques de la colonisation, comme les maladies, la paupérisation de la population, et l’atteinte flagrante à l’écosystème comme la désertification. La campagne tendancière s’inscrit dans le sillage du refus de l’Algérie d’accepter la mise en place sur son territoire de centres de rétention de réfugiés.
La proposition européenne ne semble être qu’un moyen et carte de pression pour l’Algérie, dans la mesure où les migrants seraient infiltrés par des terroristes et utilisés par les occidentaux, pour des actions visant la stabilité du pays. Même objectif, pour Jeune Afrique qui focalisera ces derniers temps sur l’affaire de saisie de 701 kg de cocaïne au port d’Oran, en jetant dans la pâture des Fakenews, sans sources, au moment où l’affaire est encore en instruction, en violation de la déontologie et loin du professionnalisme escompté.

Le média en question , pro Makhzen tente bien que mal de ternir l’image de l’Algérie, au moment où il observe le mutisme lorsqu’il s’agit du trafic de drogue du voisin de l’Ouest, que les organismes onusiens, le considèrent comme le premier exportateur du cannabis au monde.