Le Président Bouteflika signe la Loi de finances 2019

320

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a signé jeudi à Alger la loi de Finances 2019. Le Chef de l`Etat a apposé sa signature sur le texte portant Loi de Finances 2019 au siège de la présidence de la République, en présence de hauts responsables de l’Etat et les membres du gouvernement.
Le cadrage macroéconomique retenu pour l’exercice 2019 table sur un prix de pétrole à 50 dollars le baril, un taux de croissance de 2,6% et un taux d’inflation de 4,5%.
Sur le plan budgétaire, la loi prévoit des recettes de 6.508 milliards DA (mds DA) dont 2.714 mds DA de fiscalité pétrolière.
Quant aux dépenses budgétaires, elles s’élèveront à 8.557 mds DA, en légère baisse par rapport à celles de 2018.
Concernant le Budget de Fonctionnement, il est estimé à 4.954 mds DA.
Répartition du budget de fonctionnement
La Loi de finances 2019 prévoit des dépenses de fonctionnement de 4.954,47 milliards DA (contre 4.584,46 milliards DA en 2018).
La répartition de ce budget par département ministériel est comme suit (les chiffres entre parenthèses sont ceux de la Loi de finances 2018 / Unité : milliards DA) :
– Présidence de la République: 8,22 (7,86)
– Services du Premier ministre: 4,49 (4,45)
– Défense nationale: 1.230 (1.118,3)
– Intérieur et Collectivités locales: 418,4 (425,57)
– Affaires étrangères: 38,06 (35,21)
– Justice: 75,86 (74,54)
– Finances: 86,98 (86,82)
– Energie: 50,8 (50,8)
– Industrie et Mines: 4,72 (4,61)
– Agriculture, dév. rural et pêche: 235,29 (211,81)
– Moudjahidine: 224,96 (225,17)
– Affaires religieuses et Wakfs: 25,28 (25,24)
– Commerce: 18,38 (19,98)
-Ressources en eau: 14,14 (14,01)
– Environnement et énergies renouvelables : 2,13 (2,13)
-Travaux publics et transports: 49,96 (25,98)
– Habitat, urbanisme et ville: 16,28 (16,62)
– Education nationale: 709,55 (709,55)
– Enseignement sup. et recherche sc. : 317,33 (313,33)