L’équipe algérienne de football ôte le masque du mensonge des français

887

Quand les séparatistes du MAK, et les néocolonisés manifestent à la place de la République à Paris, contre l’ANP qui accompagne le Hirak , les français jubilent, sortent l’artillerie médiatique et qualifient les manifestants de pacifistes, civilisés et défenseurs de la liberté et de la démocratie, mais quand les algériens établis en France pour célébrer la victoire de l’équipe algérienne de football, c’est le contraire qui se produit, avec la mobilisation de service d’ordre qui rappelle celui de Pappon et le massacre d’octobre 1961.
Les médias sont aussi mobilisés pour véhiculer le mensonge, comme c’est le cas avec l’accident de circulation perpétré par un jeune français d’origine marocaine et qui n’avait rien à avoir avec la victoire des fennecs. Ces mêmes médias jouent l’amalgame avec les concepts en qualifiant celui qui tue en Algérie de djihadiste, et de terroriste lorsqu’il perpètre le même crime. Cela nous fait aussi rappeler, les déclarations scandaleuses de Nicolas Sarkozy à l’égard des citoyens des Banlieues parisiennes