Les médias et réseaux sociaux du pourrissement, mis à nu

1009

Les éléments des services de sécurité ont mis ce vendredi à nu le plan des activistes d’OTPOR, du mouvement séparatiste du MAK, et du mouvement subversif du terrorisme RASHAD, orphelin du FIS dissous, visant la création d’un climat de tension et d’affrontement avec les éléments des services de sécurité. Les activistes étaient soutenus par certains journalistes , inféodés au plan des officines étrangères, mentors par excellence, d’OTPOR, le MAK et RASHAD, dont ceux de Dzair Presse et la chaîne française, France24, El Watan et le site électronique TSA, ainsi que les activistes de certains réseaux sociaux ; qui ont d’ailleurs investis tôt ce matin l’artère de la Grande Poste d’Alger.
Certains journalistes comptaient même provoquer des éléments des services de sécurité, pour déclencher une action de leurs mâitres du FIJ et Reporters Sans Frontières, dont l’hostilité à l’égard de l’Algérie et son ANP, n’est plus à présenter.
Par ailleurs, il faut noter, que parmi les activistes interpellés, figurent ceux du RAJ d’Abdelouaheb Fersaoui, dont le financement coule à flot ces derniers jours en provenance des ONG occidentales, et des bailleurs de fonds de la bande et l’Etat profond.