Liban: Al Hariri poussé vers la sortie

366

Sur fond de contestations d’ampleur dans le pays, le Premier Ministre libanais Saad Hariri a présenté ce mardi 29 octobre sa démission.

«Je me rends au Palais de Baabda pour présenter la démission du gouvernement au président de la République», a déclaré le chef du gouvernement lors d’une brève allocution télévisée, accueillie par les vivats de la foule qui l’écoutait en direct sur les lieux de rassemblement.
L’élément déclencheur de cette mobilisation a été la décision du gouvernement d’imposer des taxes sur les appels passés via des applications mobiles telles que WhatsApp, en dépit de factures de télécommunications déjà très lourdes. Si la mesure impopulaire a été aussitôt annulée, les Libanais ont continué d’affluer les jours suivants dans les rues, puisant notamment leur motivation dans des moments de festivité insolites au beau milieu des manifestations.