Manifestations violentes en France : La presse algérienne aux abonnés absents

230

Surprenant ou pas ; la presse algérienne ne semblent nullement intéressée par les évènements qui ont secoué aujourd’hui la France, marqués par d’importantes manifestations émaillées d’incidents et de confrontations violentes entre les policiers et les manifestants qui revendiquaient l’abrogation de mesures anti-sociales prônées par Emmanuel Macron. Ironie du sort, la presse de l’hexagone s’intéressent même aux faits divers en Algérie, et organisent des plateaux pour spéculer sur l’avenir des algériens, et tente bien que mal d’orienter l’opinion publique algérienne à sa stratégie d’OPA sur le Paradis Perdu, soutenus, il faut bien le préciser par des médias inféodés à la cause des néocolons, sachant que les éditeurs de cette presse francophile ; qui ne ménagent aucun responsable algérien, n’osera jamais critiqué un dirigeant français de peur de voir leurs visas retirés.
Pire encore, cette presse surmédiatise certains faits, comme cette vidéo diffusée par Ennahar TV, ou enlèvement d’un enfant, ou spéculations politiciennes autour de l’APN. A bon entendeur.