Oran : le défunt Hammana Boukhari inhumé au cimetière d’Aïn El Beïda

101

Le Pr Hammana Boukhari, décédé mercredi des suites d’une maladie, a été inhumé jeudi après la prière du Dohr au « Carré des Martyrs » du cimetière d’Aïn El Beïda (Oran).

L’enterrement a eu lieu en présence du secrétaire général du Haut conseil islamique, Bouzid Boumédiène, des autorités civiles et militaires et des élus locaux, de membres de la communauté universitaire et une foule nombreuse de citoyens. Le défunt était un « marchand de bonheur » semant l’espoir et apportant le sourire, ont témoigné de nombreux universitaires.

Universitaire célèbre, Pr Hammana Boukhari a été le premier à mettre en place le département de psychologie puis celui de philosophie (1972-1980) à l’Université d’Oran où il avait enseigné depuis sa création. Membre de l’Association Internationale de philosophie, il a représenté l’Algérie dans de nombreux congrès internationaux en la matière.

Le défunt, père de trois enfants, est également membre de l’OCFLN ayant représentant au Caire (Egypte) l’Union générale des étudiants musulmans algériens (UGEMA). Né en 1937 à Guemmar (El Oued), Pr Hammana Boukhari a exercé comme journaliste à l’agence « Algérie Presse Service » (APS) et a occupé le poste de chef de bureau de l’agence au Caire et au Moyen Orient de 1966 à 1972.
Interrogé par nos soins, Bouzid Boumediene, SG du HCI loue les qualités du défunt et son parcours scientifique et patriotique, et qui sa été selon ses dires, une école ayant produit de dizaines de chercheurs , universitaires et journalistes.
Si Boukhari Hamana, repose en paix