Orphelin d’El Isaba: Ennahar sombre dans les Fakenews et la désinformation

706

inféodé à la cause de la bande et l’oligarchie, le sulfureux média Ennahar n’arrive plus à suivre le rythme du changement que connaît le pays depuis le début du Hirak. Imposé par la bande et l’oligarchie au détriment même des médias publics, le média en question recherche désespérément à se repositionner sur la scène médiatique algérienne, en sombrant dans la désinformation, les fakenews et les émissions obscurantistes, pour drainer l’audimat et les lecteurs algériens. Le média drivé par celui qui avait mangé à tous les râteliers d’El Isaba et de l’Etat profond, s’est illustré ce jeudi par une fakenews, dont la cible était un gestionnaire administratif de la direction de campagne du candidat Abdelmadjid Tebboune, connu pour être le bourreau de l’oligarchie représentée par les Haddad, Sidi Said, Ouyahia, les Koulinef, Tahkout, Sellal et autre Said Bouteflika. Ennahar qui faisait partie du complot mené par l’oligarchie à l’encontre d’Abdelmadjid Tebboune, à l’instar de certains autres médias qui avaient bénéficié des largesses publicitaires et des dividendes octroyées par la fameuse réunion de Marseille qui allouera 300 milliards de centimes pour s’offrir la tête de Tebboune, s’illustre aujourd’hui par une fakenews, touchant Ahmed Belayat, gestionnaire administratif de la direction de campagne du candidat Tebboune, parti en retraite depuis près d’une année, après avoir été DG de la CNL. La mauvaise foi d’Ennahar demeure immoral et non professionnel, illustrant le niveau du média en question qui n’arrivait pas à se débarrasser de ses anciens réflexes de larbin de la bande, manquant cruellement de professionnalisme à l’ère des nouvelles technologies, où l’information est facile à confirmer ou infirmer. Le sulfureux « rédacteur » de la fakenews, est allé vite en besogne de l’illusion et du mensonge, en traitant Ahmed Belayat de l’homme de l’ombre.