Où va la FAF de Zetchi ?

242

Au lendemain de son élection à la tête de la FAF, il y a presque une année, Kheireddine Zetchi, avait promis aux algériens de mettre leur sport favori sur la bonne voie, c’est-à-dire sur la voie du progrès et de la transparence.
Mais, aujourd’hui, beaucoup d’algériens constatent de visu, que la situation va de mal en pis, menaçant même la sécurité du pays, si on se réfère au climat de tensions et de violence qui règnent sur la scène footballistique nationale.
Au demeurant la presse algérienne demeure silencieuse sur deux évènement ayant touché le football algérien et qui nuisent à l’image de l’Algérie, le premier évènement concerne l’absence de la commission d’arbitrage de la FAF, des assises des commissions nationales de la CAF tenues les 9 , 10 et 11 mars derniers, pour des raisons inconnues et qui contribuera certainement à marginaliser les arbitres algériens sur les scènes continentale et internationale et le second est lié à l’abandon du contrôle anti-dopage imposé par la FIFA et le CIO.
L’abandon du contrôle anti-dopage, devra ouvrir la voie à certains joueurs indélicats de se verser dans la consommation des produits interdits, en violation du Fair Play et des recommandations internationales