Pèlerinage 2019 :des centaines de milliers de hadjis sur le Mont Arafat

276

La Wakfa du mont Arafat, l’un des moments culminants des rites sacrés du Hadj, est le woukouf qui symbolise en lieu et date le rite phare du pèlerinage (cinquième pilier de l’Islam) et pour les centaines de milliers, voire des millions, de hadjis rassemblés sur le Mont à la Mecque, et suivi par l’ensemble des Musulmans dans le monde.

Lors de cette journée du 9 Dhou el Hidja, les hadjis ont commencé dès le lever du jour à se rassembler (woukouf) sur et autour le Mont Arafat appelé « Jebal Al-Rahma » (Mont de la Miséricorde), après avoir consacré la journée de la « Tarwiya » jeudi à la prière et à la récitation du saint Coran, selon la tradition du prophète Mohamed (QLSSSL).

Vêtus de blanc symbole de pureté et d’égalité, ils ont mis le cap sur le Mont Arafat et ses environs, situés à 10 km au sud-est de Mina, où ils consacrent leur journée à la prière et à implorer la miséricorde de Dieu, à la veille de l’Aïd al Adha, la fête du sacrifice.

En milieu de journée, les fidèles devront participer à une prière collective à la mosquée Namera, bâtie sur le site où le prophète Mohamed (QSSSL) a prononcé son dernier prêche il y a plus de 14 siècles.

Au coucher du soleil, ils doivent mettre le cap sur la vallée de Mouzdalifa, à quelques kilomètres pour y passer la nuit où ils y ramasseront des cailloux en prévision du rituel de « lapidation de Satan » dans la vallée de Mina, au premier jour de l’Aïd al-Adha.

Lors de la journée du 11 Dhou el Hidja, soit le premier jour d’El -Tachrick » et le 2e jour de l’Aid el Adha, les hadjis accompliront la lapidation (radjm) des trois stèles, symbolisant Satan, dans l’ordre fixé.

Après la première lapidation des « Jamarate », les hadjis doivent immoler un sacrifice, se raser le crâne ou écourter leurs cheveux, avant de retourner à la Mecque pour évoluer autour de la Kaaba sept fois tel que l’énonce le rituel et autant de traversée entre les monticules d’As-Safa et d’Al-Marwa.