Quelle relation entre Mihoubi et les 304000 euros revendiqués par Yamina Benguigui?

410

Le limogeage de Chahinez Mohammedi, directrice du Centre Algérien du Développement du Cinéma (CADC), par le ministre de la Culture Azzedine Mihoubi, suscite moult interrogations, et les spéculations sur les véritables raisons du limogeage vont bon train.
Tous les indicateurs de ce limogeage désignent l’ancienne ministre française de la Culture et réalisatrice Yamina Benguigui, . sur ce registre, des sources indiquent que Chahinez Mohammedi aurait refusé de payer une facture de 340000 euros à la réalisatrice française, comme première tranche pour son film « Les sœurs » sur ordre d’Azzedine Mihoubi.
d’autres sources affirment que le limogeage est lié aux plaintes de professionnels, des producteurs et d’un rapport accablant sur sa gestion catastrophique de la présence algérienne au Festival de Cannes et sur le mauvais suivi des importantes productions a été établi par les services du ministère, accélérant son départ. Son apparition sur les chaînes privées ont précipité son limogeage selon les mêmes sources. Il est à rappeler, que l’actuel ministre de la Culture est largement critiqué par les professionnels du secteur, à qui on reproche la marginalisation des artistes professionnels et le favoritisme à l’égard de ses proches.
Son absence ,fort remarquée lors de la tenue du dernier Festival du Film Arabe d’Oran, l’octroi d’une distinction à un film ou la langue arabe était absente, ainsi que la tournure qu’a pris le film sur le martyr Larbi Ben M’hidi,au même titre que le film sur le Bey de Constantine, annoncent des jours difficiles pour Azzedine Mihoubi, de plus en plus décrié