Relogement des familles de Batimat Taliane à Oran : Les faux-fuyants

618

L’intervention du député Mir Mohamed du FLN d’Oran ce jeudi après-midi a permis de rétablir les ponts du dialogue entre les représentants des habitants de la cité appelée »Batimat Taliane » et le Chef de la daïra d’Oran ; après que les occupants de cette cité ait sorti à la rue pour dénoncer la non tenue des promesses et les faux-fuyants de certains responsables chargés du dossier de relogement de ladite cité ; dont le maire d’Oran qui s’est brillé encore une fois par son absence. Prenant connaissance de la tournure des évènements ; et le ras-le bol des citoyens mécontents, le député Mir Mohamed prendra contact avec le wali d’Oran ; Mouloud Cherifi qui après avoir pris connaissance de l’information rassurera les citoyens mécontents en leur fixant un rendez-vous pour lundi prochain ; un rendez-vous destiné à mettre les pendules à l’heure ; sachant que le Chef de l’Exécutif de la wilaya avait il y a plusieurs semaines ordonné la constitution d’une commission composée du Chef de daïra d’Oran, du P/APC d’Oran, du directeur de l’OPGI ; et des représentants du comité de quartier, suite à la sortie de rue des habitants pour manifester leur colère contre le retard pris l’opération de leur relogement.
Pour les représentants du comité de quartier ; dont nous avons pris le soin de les interroger avant la tenue d’une ultime réunion avec le chef de daïra ; l’action de bloquer la rue était destinée à attirer l’attention sur la désinvolture et le manque du respect du maire d’Oran pour la population ; et l’interruption du dialogue entre eux et le chef de daïra. « Suite aux assurances du wali d’Oran ; nous avons rencontré le Chef de daïra ; le maire et autres responsables chargés du dossier, et dès notre première rencontre ; nous nous sommes confrontés à un maire qui nous considérait comme quantité négligeable ;et depuis nous ne l’avons plus revu ; alors que le chef de daïra déléguait des responsables pour confectionner la liste finale des bénéficiaires, sachant que nous lui avons rassuré qu’aucun souscripteur ne sera bénéficiaire en dehors des familles occupant la cité et tout s’est bien passé » indique les représentants du comité de quartier qui ajoute que le travail fut achevé la fin mai ; mais depuis aucune suite , ni réponse de la part du chef de daïra ; ce qui amplifié le climat de suspicion et méfiance des locataires de la cité et a motivé notre action d’aujourd’hui, de sortir à la rue pour faire sortir le dossier devant l’opinion publique.
L’intervention du député Mir Mohamed et son sens de communication, d’écoute des doléances des citoyens et son dévouement pour l’action citoyenne, ont évité une nouvelle déception citoyenne, sachant que le député a tenu à rendre hommage au wali pour sa disponibilité à régler les problèmes des citoyens comme ce fut dimanche dernier à haï Derb.