Seddik Chiheb, la débilité politicienne par excellence

224

Après avoir mangé à toutes les sauces de l’allégeance, à Ahmed Ouyahia et le clan dit présidentiel, voilà, SeddikChiheb qui se verse dans l’ubuesque et la critique de ceux qui les considérait lui-même comme ses « maîtres ».
S’il prétend qu’il avait refusé que soit retenu, AbdesslemBouchouareb, sur recommandation du conseiller et frère du président démissionnaire, Said Bouteflika, est une mensonge, dans la mesure, ou AbdesslemBouchouareb a été l’un des plus proches collaborateurs d’Ahmed Ouyahia qui l’avait intronisé ministre de l’Industrie, pour pomper l’argent des algériens en les offrant des véhicules assemblés en Algérie.
Les algériens connaissent parfaitement que SeddikChiheb, bras droit d’Ouyahia avait tout le temps plaidé pour un cinquième mandat de Bouteflika, et qu’il n’oserait jamais plaidé pour le contraire.
Benbaibeche a été l’une des exceptions du RND, qui refusait de soutenir le premier mandat de Bouteflika en 1999, suggérant au RND de présenter son propre candidat.