Sovac, fait-t-il l’objet d’un complot ?

20167

L’entreprise Sovac, concessionnaire automobile, représentant l’écurie allemande Wolkswagen est sous les feux des critiques d’un nombre important de médias algériens.
S’agit-t-il d’un complot mené contre la marque allemande par d’autres concessionnaires, via des médias, en contrepartie de rentrées publicitaires ?

Cette approche demeure plausible, dans la mesure, ou le concessionnaire Sovac ait décidé de faire du dumping et baisser les prix, jusqu’à atteindre une fourchette oscillant entre 20 et 47 millions de centimes, ce qui fait tomber à l’eau le prétexte de la campagne de boycott d’achat des véhicules assemblés en Algérie, menée  sur les réseaux sociaux. Cette campagne de boycott est menée d’ailleurs contre tous les véhicules assemblés en Algérie, et non seulement du constructeur allemand.
Dans le même cadre, lié au discrédit du constructeur allemand, un média électronique a rapporté même que Volkswagen avait exporté d’Espagne, 4700 véhicules de marque Seat vers l’Algérie, durant les derniers deux mois. En attendant que l’image soit plus claire, toutes les interprétations et spéculations demeurent collées à la polémique et la guerre non déclarées des concessionnaires, menées bien évidemment par certains médias racoleurs et à la recherche des dividendes publicitaires