Syrie : La nouvelle route de la soie et la défaite du terrorisme

180

 
La nouvelle route de la soie projetée par la Chine, semble avoir eu raison du complot américain de répartition de la Syrie et l’Irak, comme le confirment certains indicateurs/
La maison Blanche a décidé de reléguer son plan de répartition et de démantèlement des Etats arabes, à travers la mise en œuvre de ce qu’a été appelé « printemps arabe » ou le chaos créateur, pour se concentrer sur les desseins chinois de route de la soie. Les dernières mesures protectionnistes prises par Donald Trump s’inscrivent dans cette optique.
Par ailleurs ; il faut noter que Pékin avait renoncé à son vieux projet de route de la soie sur son tracé historique de Moussol et Palmyre, contraignant les américains à abandonner leurs instruments terroristes et de mettre fin à leur sponsoring.

L’omniprésence russe sur le terrain syrien

La campagne de surmédiatisation autour de Ghouta orientale, semble livrer ses secrets, le déploiement de l’infanterie russe à côté de l’armée arabe syrienne, devra mettre fin à la présence des groupes terroristes en activité dans cette province, proche de la capitale syrienne.
Les britanniques au même titre que les françaises appréhendent la capture des officiers du M16 et ceux de la DGSE, qui travaillaient sous couvert de l’ONG Médecins Sans Frontières MSF.

L’éventuelle capture des agents occidentaux qui encadraient les groupes terroristes soutenus par Ryad et Doha, dévoilera sans aucun doute le rôle joué par Londres et Paris dans la guerre menée contre le peuple syrien.

Pour beaucoup d’experts, le renoncement de Pékin à son vieux projet de la route de la soie, contraindra dans un proche avenir les américains à quitter le nord de la Syrie et abandonner les kurdes à leur sort.
L’offensive menée par les troupes turques à Afrin, avant Minbej, est destinée à sécuriser la bande frontalière, pour permettre à la nouvelle route de la soie de passer par la Turquie.
Tout semble indiquer, que les russes et les chinois ont réussi le défi de mettre fin à l’unilatéralisme états-uniens , au même titre que  les iraniens et les turcs qui voient leurs influences s’élargir dans la région au dépens des monarchies du golfe, bailleurs du terrorisme, dans les régimes risquent de s’effondrer à moyen-terme, alors que la Syrie de Bashar Al Assad et la résistance arabe menée par Le Hizboallah, sortiront plus puissant de cette épreuve qui dure depuis près de 8 années

Google+LinkedInStumbleUponTumblrPinterestRedditVKontakteImprimer