Syrie: L’émir de Daesh, Abou Bakr Al Baghdadi aurait été tué par les américains

571
(FILES) In this file photo taken on April 30, 2019 In this undated tv grab taken from a video released by Al-Furqan media, the chief of the Islamic State group Abu Bakr al-Baghdadi purportedly appears for the first time in five years in a propaganda video in an undisclosed location. - Baghdadi was believed to be dead after a US military raid in Syria's Idlib region, US media reported early on October 27, 2019. (Photo by - / various sources / AFP) / THIS PICTURE WAS MADE AVAILABLE BY A THIRD PARTY. AFP CAN NOT INDEPENDENTLY VERIFY THE AUTHENTICITY, LOCATION, DATE AND CONTENT OF THIS IMAGE. THIS PHOTO IS DISTRIBUTED EXACTLY AS RECEIVED BY AFP. RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / SOURCE / AL-FURQAN" - NO MARKETING - NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS / ALTERNATIVE CROP

Les médias américains annoncent ce dimanche matin l’élimination du Chef de Daesh, Abou Bakr Al Baghdadi au nord d’Idleb, en Syrie . Abou Bakr al-Baghdadi, a été visé par une opération militaire en Syrie et aurait été tué, ont affirmé plusieurs médias américains à quelques heures d’une annonce «très importante» de Donald Trump dimanche 27 octobre.

Selon CNN et ABC, qui citent des hauts responsables, Al-Baghdadi a trouvé la mort lors d’une opération de l’armée américaine dans le nord-est de la Syrie. Selon CNN, des tests d’ADN sont en cours afin de pouvoir confirmer formellement la mort du chef du groupe terroriste, responsable de multiples attentats à travers le monde. Selon un responsable cité par ABC, il aurait fait exploser sa veste chargée d’explosifs pour se suicider.Abou Bakr Al Baghdadi, aurait été tué ainsi que ses deux épouses qui se seraient fait exploser et son gardien.«Le président des Etats-Unis fera une annonce très importante à 09h00 (14h, heure de Paris) depuis la Maison-Blanche», a déclaré Hogan Gidley, porte-parole de l’exécutif américain, sans autres précisions.
Peu avant cette annonce, Donald Trump avait publié un message sybillin sur Twitter. «Quelque chose d’énorme vient de se passer!», avait-il écrit. La Turquie aurait joué un rôle important dans cette liquidation, pour plaire aux américains et Trump,en particulier; au détriment des russes positionnés non loin du lieu de l’élimination du terroriste le plus recherché du monde.
Les turcs auraient même retardé l’offensive syro-russe pour éviter qu’Al Baghdadi soit capturé ou éliminé par l’armée arabe syrienne et son allié russe.