Trafic de visa pour la Omra : Des agences de voyages dans le collimateur

105

Tewfik Midoun, président du syndicat national algérien du voyage, pour la région Ouest du pays, a révélé aujourd’hui l’existence de trafic pour l’octroi de visa pour la Omra, œuvre de certaines agences de voyages et de tourisme.
Pour le président de la SNAV ouest, le subterfuge utilisé par les agents de voyage pour contourner la dernière mesure prise par les saoudiens, à savoir le paiement de la taxe de 2000 Rials saoudiens ; soit 100.OOO DA, pour les personnes qui se sont rendues l’année dernière aux Lieux Saints de l’Islam est la suivante » l’agent du voyage procède à une manipulation en changeant manuellement le numéro de passeport du client , de manière à ce que le système informatique de l’ambassade de l’Arabie Saoudite, ne puisse pas l’identifier », ce qui signifie que les demandeurs de visas, seront en possession de faux visas, alors, que l’agent du voyage engrangera les 50000 DA. Prenant connaissance de ce trafic, les services consulaires saoudiens ont alerté le ministère des affaires religieuses, en lui adressant la liste noire des agences de voyages, utilisant ce subterfuge. Résultat, le ministère vient de sanctionner quatre agences de voyages, sachant Que Tewfik Midoun n’a pas mâché ses mots en accusant l’office national du Hadj et la Omra.