Trois députés ouvrent une permanence à Oran: à l’écoute des préoccupations citoyennes

451

Une première dans  la wilaya d’Oran, trois députés du FLN d’Oran, en l’occurrence Mir Mohamed Seghir , Djameleddine Khelil  et  Hiane Fatma-Zohra ,ont ouvert ce jeudi une permanence au niveau du quartier Ibn Rochd à l’Est d’Oran, conformément aux promesses tenues par les représentants du peuple au niveau de la Chambre basse du parlement APN, dans le but de s’impliquer davantage dans le règlement des problèmes des citoyens, et le rapprochement du citoyen avec l’administration, un socle des réformes initiées par le président de la République M.Abdelaziz Bouteflika.

Pour les députés rencontrés lors de l’ouverture de la permanence, la démarche préconisée par les trois députés est nullement destinée à concurrencer l’administration ou les instances de l’Exécutif, mais une action d’accompagnement des citoyens en difficultés, et de faciliter la communication entre gouverné-gouvernant.
Selon le député Mir Mohamed Seghir, l’initiative d’ouvrir une permanence est d’offrir un espace de rencontres  aux citoyens avec les représentants du peuple pour cerner les problèmes que rencontrent les citoyens,en vue de les transmettre aux autorités compétentes pour mettre fin aux malentendus et manipulations génératrices de la violence et le discrédit.

Pour Djameleddine Khelil, l’initiative des trois députés s’inscrit dans le cadre du travail et l’action de la députation, et demeure liée au souci d’introduire une nouvelle culture de communication et de prise en charge des citoyens, en collaboration avec les instances de l’Exécutif, pour soigner l’image du député.

Profil d’un député

Le député Mir Mohamed Seghir  est de plus en plus à cheval au sujet des préoccupations des citoyens oranais. Lors de notre couverture de l’ouverture de la permanence des trois députés du FLN au quartier d’Ibn Rochd, nous avons rencontré une dizaine de concessionnaires de collecte des ordures ménagères,  venus exprimer  leur reconnaissance au rôle joué par le député Mir Mohamed et son intervention au sujet du bras de fer qui opposait 134 concessionnaires à l’APC d’Oran, lié au non -paiement des créances datant depuis 2016. L’intervention du député avait  convaincu les responsables locaux de verser 9 mois d’arriérés aux concessionnaires, leur permettant de retrouver le sourire.

Au moment de l’ouverture de la permanence, nous avons appris que le patient Bouakel Mohamed avait obtenu son visa ce jeudi pour se déplacer en France, en vue de son admission dans un hôpital parisien, dès lundi 19 février pour une greffe du cœur. L’opération qui nécessitait au moins deux années d’admission à l’hôpital et une somme faramineuse d’au moins 10 milliards de centimes, a été rendu possible grâce à l’intervention du député Mir Mohamed et l’implication effective du wali d’Oran, du SG de la wilaya et du président de l’APW d’Oran, le professeur Boubekeur, pour l’octroi d’une prise en charge.

Le député Mir Mohamed s’est illustré aussi par l’action de rapatriement du jeune Bouzar, assassiné le 23 novembre 2017 à Toulon, en France, une action ayant permis le rapatriement du corps et l’enterrement de la victime dans sa ville natale, mettant fin au calvaire de près de trois mois  de la famille Bouzar. En conclusion, il est important de souligner que l’ouverture d’une permanence des trois députés servira à inciter d’autres députés et élus à suivre le même chemin pour être au moins à l’écoute des doléances des citoyens.